Best vibes

Eté 2020, un été pas comme les autres

Publié par Mei-ling Ho le

Le monde a arrêté sa course folle pendant plus de deux mois et la Nature était en vacances - vient du latin vacans/vacuitas : espace vide, un temps de jachère, tout comme le shabbat. Nous aurions pu l'être, nous aussi. Mais étant confinés, la plupart d'entre nous n'avons pas pu profiter de cette vacuité. On s'est plutôt senti en résidence surveillée, tout comme le Prix Nobel de la Paix en 1991, Aung San Suu Kyi, en Birmanie...

Les vacances d'été, en général, sont des moments de détente plus ou moins remplis, c'est du repos bien mérité autant pour les écoliers que les adultes après une année de travail.

Mais en ces mois d'été 2020, je remarque que la plupart des gens ne rêvent que d'une chose : partir, s'évader, s'échapper, fuir et oublier cet état de no time's land, cette sensation vide, en suspens…

C'est pourtant en osant lui laisser place que nous pouvons approcher… l'Essence des choses.

Dans le bouddhisme, le Soutra du Cœur dit : "La vacuité est forme et la forme est vacuité".

La vacuité est la nature ultime des choses. Il ne s'agit en aucun cas du néant ou de l'absence de tout phénomène.

Dans ce monde matérialiste, comment croire que la table sur laquelle je travaille est vacuité ? Comment croire que le fauteuil de PDG sur lequel je siège est vide de toute réalité propre ?

Et pourtant…

Nous sommes sortis des superstitions religieuses grâce à la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1795. La révolution industrielle commencée au XIXème siècle (vers 1760) a permis de prendre la voie du modernisme. C'est le basculement d'une société à dominante agraire et artisanale (orientée hémisphère droit) vers une société commerciale et industrielle (orientée hémisphère gauche). La pensée logique et cartésienne a pris alors de plus en plus d'importance et grâce à cette poussée en avant, la science a fait des progrès incroyables dans tous les domaines. On sait maintenant que TOUT dans l'univers est constitué de molécules, d'électrons, de neutrons, protons, photons…

Admettons que le noyau de l'atome d'hydrogène ait la dimension d'un ballon de foot et que ce ballon soit placé au centre de la Corse. L'électron tournerait dans un cercle passant par Toulon, Gêne, Rome, la Sardaigne et Marseille, cela ferait 275 km de rayon.  Et qu'y a-t-il entre le noyau et l'électron ? Du Vide ! L'atome est rempli de vide. Cela ne vous rappelle rien ?

C:\Users\Meyling\Desktop\Capture_atome.JPG            C:\Users\Meyling\Desktop\amusement-balle-ballon-de-foot-ballon-de-football-364308.jpg

La vacuité des textes bouddhiques. La Tradition, qu'elle soit bouddhique, juive, chrétienne (et sans doute musulmane, malheureusement je ne la connais pas assez pour en parler), parle de ce "vide".

Apprend-on cela à l'école ? Entamons-nous cette réconciliation entre le spirituel et le matériel ? Je ne crois pas. Aujourd'hui encore, l'école met la priorité sur les matières scientifiques, les autres étant reléguées au fond de la classe. Pourquoi faut-il que nous nous comportions comme le balancier d'une horloge, que nous basculions d'un extrême à l'autre, d'un hémisphère à l'autre, de la superstition au transhumanisme ?

Ne pouvons-nous pas faire la paix entre le masculin et le féminin, entre la Science et la Tradition ? Voilà ce dont nous manquons cruellement dans ce monde, la Paix. En nous déjà… Combien d'entre nous sommes en paix avec nous-mêmes ? Nous sommes toujours tiraillés entre une possibilité et une autre. Si nous pouvions déjà avancer à l'unisson avec nous-mêmes. Sortir de la fusion ou du rejet de l'autre pour être dans l'Alliance (Lié🡪 Délié🡪 Allié). Nous serons alors un bon allié pour soi et les autres.

Cet été, encore plus que les autres, pensez à ne rien faire. Arrêtez de remplir vos journées d'activités, même si vous avez des enfants "à occuper". Je dirais même encore plus si vous avez des enfants. Apprenez-leur la vacuité, offrez-leur des moments "à ne rien faire", à rêvasser, à inventer des jeux par eux-mêmes, à écouter les oiseaux, à regarder comment se forment et se déforment les nuages… Enseignez-leur et à vous aussi à sortir de l'attente, à traverser l'ennui.

Expérimentez les moments de parenthèse. Le confinement vous a donné l'occasion forcée de vivre cela. Profitez de ces derniers temps avant la reprise de septembre (qu'elle y soit ou pas) pour plonger en conscience plus profondément dans la Vacance.

 

Pour terminer, comme d'habitude, voici quelques propositions :

Feng Shui Intérieur :

Métaphore d'intégration : Bras écartés, ouvrez vos mains. Orientez les paumes l'une vers l'autre comme si elles se regardaient de loin, puis laissez-les s'attirer l'une vers l'autre comme 2 aimants de pôles opposés. Ne faites pas intervenir votre volonté de rapprocher vos mains, laissez-les faire.

Vous pouvez imaginer une main contenant les qualités féminines et l'autre les qualités masculines, ou alors votre hémisphère gauche dans une main et votre hémisphère droit dans l'autre main, ou alors les deux parties de vous qui ne sont pas d'accord. Ou encore, vous pouvez ne pas mentaliser et ne rien mettre du tout dans vos mains. Le corps a sa propre intelligence et sait très bien ce dont vous avez besoin pour vous Unifier.

Feng Shui Extérieur (c'est-à-dire chez vous ou, en attendant de rentrer de vacances, dans votre résidence de vacances, cela peut même être une simple chambre) :

Mettre deux symboles d'équilibre (cela peut être la même chose), l'un au Nord-Est, l'autre au Sud-Ouest (à déterminer avec une boussole).

- Vous pouvez aussi vous offrir cette magnifique tranche d'Améthyste pour méditer sur la vacuité ou tout simplement embellir votre intérieur.

- Puis, il y a l'Huile Essentielle bio d'Epinette Blanche pour connecter le corps et l'esprit et lâcher prise.

 

Donc, bel été à tous.

Meyling

← Article précédent Article suivant →